Dessin d'un singe sur fond de jungle

Le singe dans notre tête

Aujourd’hui, la pratique contemporaine du yoga est largement et excessivement axée sur les postures physiques. Cependant, il convient de rappeler qu’en tout état de cause, il n’a jamais été dans l’intention de mettre autant l’accent sur les postures, aussi nommées asanas. Cette inflation des asanas est un phénomène de notre époque, car les gens d’aujourd’hui mènent une existence principalement sédentaire. Et ils aspirent à le compenser par de l’activité physique.

Le vrai travail

Dans les textes de yoga anciens tels que les Yoga Sutras de Patanjali et dans le Hatha Yoga Pradipika, un autre ouvrage standard, peu de postures sont décrites. Et puis il s’agit surtout de quelques postures assises permettant la méditation.
Oui, c’est vrai : les exercices physiques ont été conçus comme une préparation au « vrai travail », celui de la méditation.
Dans les Yoga Sutras de Patanjali, le but du yoga est décrit dans le verset suivant :

« Chitta vritti nirodnah – Arrêter les mouvements du mental »

Après tout, dans notre tête, il existe un singe joyeux. Un singe qui se balance constamment d’une branche à l’autre dans un arbre. C’est comme ça que notre esprit fonctionne quand il est en pilote automatique. On passe d’une pensée et d’une impression à la suivante, sans arrêt. Plus chaotique, je meurs. Des milliers de pensées traversent nos esprits, faisant ainsi tout pour attirer notre attention partout sauf ici et maintenant. Pensez au nombre de pensées que vous avez réparties sur une journée entière et qui concernent soit le passé soit l’avenir. Ce sont toutes des fantaisies qui se déroulent à un autre moment qu’ici et maintenant. Si vous laissez ce singe vous guider jusqu’au bout, vous risquez de passer carrément à coté de votre vie.

La terreur des écrans

Donc, par nature, nous sommes à peine capables de nous concentrer. De nos jours, cette situation est exacerbée par l’omniprésence des médias et de ce que l’on appelle « l’ingénierie sociale ». Ils kidnappent constamment notre attention à l’aide de nos propres sens, principalement à travers des écrans. En conséquence, nous vivons encore plus que jamais dans un monde (électronique) de fantaisie. C’est la raison pourquoi la pratique authentique du yoga aujourd’hui doit avoir une forte composante mentale. Pas votre corps, mais en premier lieu votre mental a besoin d’être mis au travail. En vous concentrant en permanence et en ramenant votre attention sur ce que vous ressentez dans votre corps à chaque fois qu’elle risque d’être détournée par une autre pensée fugace.

Et surtout : réalisez que vous êtes bien plus que ce que vous pensez. Le singe dans votre tête, et les voix, ce ne sont que des phénomènes qui se produisent dans votre cerveau. Cette prise de conscience est le début de la liberté :

  • Elle vous donne la possibilité de devenir un observateur de ce qui se passe dans votre tête.
  • Suite à cet exercice de concentrationvous commencerez à évoluer.

Vous évoluerez d’une personne distraite et influençable, vers une personne qui sait ce qu’elle représente, ce qu’elle veut et pourquoi. Imaginez-vous !
Enfin, une belle citation que j’ai trouvée quelque part dans un vieux livre sur le mythique jardin de Findhorn dans le nord de l’Ecosse. L’un des pionniers du jardin a dit avoir eu une conversation avec une sorte d' »esprit de la nature », qui lui a confié ce qui suit :

« Les gens ne semblent généralement pas savoir où ils vont ni pourquoi. S’ils savaient cela, s’ils étaient sur la bonne voie pour faire ce qui doit être fait, quelles incroyables centrales de puissance ils seraient ! »