Tous les articles par petersan

Photo d'aquakéfir

Soutenez votre flore intestinale

Yoga Kitchen – Simplicité, santé et 100 % végétale.

En parlant d’ “influenceurs” … : vos bactéries intestinales sont certainement les plus grands influenceurs de votre santé.
L’aquakéir est une boisson au goût acidulé. Nos bactéries intestinales en raffolent. La boisson est obtenue en faisant fermenter du sucre dans de l’eau avec des fruits secs, des tranches de citron et, surtout, des cultures de kéfir d’eau.
Ces cultures sont en fait des micro-organismes, une symbiose entre des levures et des bactéries bénignes, dont le corps ressemble à de petites boules irrégulières, blanches et semi-transparentes, un peu comme de petites têtes de chou-fleur.
Voici la recette de l’aquakéfir fait maison :

Les ingrédients

Pour 1 litre de kéfir d’eau :

  • 1 litre d’eau
  • 70 gr de sucre de canne clair ou foncé (évitez le sucre blanc raffiné, un sucre complet est préférable, il contient encore beaucoup de minéraux)
  • 70 gr de cultures aquakéfir
  • Un peu de fruits secs de votre choix, tels que des abricots, des figues, des sultanines ou des pruneaux …
  • Quelques tranches de citron bio, coupées en morceaux
  • Une bouteille vide d’un litre avec un couvercle à vis ou un bocal de conserve suffisamment grand

Si vous utilisez des bouteilles récupérées de 750 ml, comme les bouteilles de jus de fruits biologiques du commerce, la quantité d’eau sera de 750 ml et la quantité correspondante de sucre et de cultures de 50 g chacune.
Choisissez des fruits secs de qualité biologique, et en tout cas non sulfurés. Idem pour le citron frais.

Préparation

Première étape : la fermentation.
Ajoutez le sucre à l’eau, fermez la bouteille, secouez pour dissoudre complètement le sucre.
Pesez ensuite la quantité appropriée de cultures et ajoutez-les au contenu du flacon. Ajoutez ensuite les fruits secs coupés en morceaux et le citron. Pressez légèrement le citron pour en libérer le jus.
Mettez le couvercle sur la bouteille, mais ne le vissez pas. Le processus de fermentation s’accompagne de la formation de bulles de CO2 qui doivent pouvoir s’échapper, sinon la bouteille risque d’exploser en raison de la pression accumulée.
Laissez la bouteille à température ambiante pendant 24 à 48 heures.
Après quelques heures, le processus de fermentation va battre son plein. Des bulles se forment et flottent à la surface, la teneur en sucre diminue (c’est le “carburant” des cultures) et les micro-organismes se développent.
Si vous “récoltez” la boisson après 24 heures, elle aura des propriétés légèrement laxatives.
Récoltez après 48 heures pour un résultat optimal.
Séparer la boisson des cultures et des résidus de fruits à l’aide d’un tamis.
Votre kéfir d’eau est prêt à être utilisé.

Deuxième phase : ajouter du goût avec des fruits frais (facultatif).
Vous souhaitez un goût plus fruité ?
Coupez des fruits frais de votre choix et ajoutez-les à votre bouteille d’aquakefir finie. Laissez la bouteille à température ambiante pendant encore 24 heures, puis filtrez à travers un tamis pour séparer les résidus de fruits.
Soyez créatif dans votre choix de fruits. Les cerises, les fraises, les agrumes ou les prunes fraîches ou les prunes umeboshi donnent d’excellents résultats.
L’aquakefir se conserve une dizaine de jours au réfrigérateur.

Où obtenir les cultures ?

J’échange souvent les fleurs de kéfir avec d’autres fermenteurs. Vous pouvez également acheter des cultures déshydratées pour démarrer sous forme de poudre dans les magasins bio. Dans ce cas, suivez les instructions figurant sur les sachets.

Maintien des cultures

Important: Ces belles créatures sont, paraît-il, allergiques aux métaux. Utilisez donc des ustensiles en plastique, bois, verre ou céramique pour les manipuler ou les filtrer.
Utilisez un tamis en nylon à mailles fines. Utiliser un tamis ou des cuillères en métal est à déconseiller.
Vous pouvez répéter le cycle de fermentation aussi souvent et aussi longtemps que vous le souhaitez. Vous pouvez distribuer les cultures excédentaires à d’autres personnes qui recherchent des cultures ou simplement les composter ou jeter.
Et si vous en avez un peu marre et avez besoin d’une pause, vous pouvez conserver les cultures dans un bocal d’eau au réfrigérateur avec une pincée de sucre comme ration de survie. De cette façon, les cultures restent en bon état dans le réfrigérateur pendant trois semaines. Après trois semaines, jetez l’eau, rincez les cultures sous l’eau courante et conservez-les de la même manière pendant trois autres semaines.
Rincez toujours vos ustensiles et cultures sous l’eau courante après chaque utilisation. Évitez les produits de nettoyage ou de vaisselle agressifs.

De la vitamine B12 ?

Certaines sources affirment que cette boisson contient de la vitamine B12. Cela semble tout à fait possible, car il existe d’autres micro-organismes capables de produire de la vitamine B12. Cependant, je n’ai pas encore vu de confirmation scientifique pour le kéfir d’eau. Il est donc préférable de ne pas tenir compte de ce soupçon pour votre approvisionnement en B12.
Si vous êtes végétalien, ou si vous avez plus de 55 ans, il est conseillé de prendre quand même un complément de vitamine B12.Car la capacité d’absorption de l’organisme diminue avec l’âge. Avec la prise régulière d’un complément, vous êtes assuré d’un apport régulier, fiable et suffisamment élevé.

Flore intestinale

Si vos bactéries intestinales sont florissantes, vous rayonnez de santé. Ils ont donc besoin de tout le soutien qu’ils peuvent obtenir.
Une alimentation saine, variée et riche en fibres est essentielle. En outre, vous pouvez renforcer de temps en temps la diversité de votre flore intestinale grâce aux probiotiques. Il s’agit de substances qui fournissent des bactéries et toutes sortes de substances favorables supplémentaires.

En modération

Les aliments fermentés tels que la choucroute, le kimchee, le kombucha et cet aquakéfir, ne sont pas un aliment standard. Ajoutez-les comme un supplément savoureux et sain pour votre flore intestinale à une alimentation autrement équilibrée.
Les aliments fermentés tels que les yaourts et les légumes fermentés exercent leur effet bénéfique à condition qu’ils soient encore “vivants”. Cela signifie qu’ils ne doivent pas être pasteurisés ou stérilisés.
Utilisez les produits fermentés avec modération.

Photo montrant la posture du poisson

Ouvrez votre cœur avec la posture du Poisson

Notre posture pour le mois de mai est la posture du poisson, ou Matsyasana.
Excellente juste après la posture de la chandelle et/ou la posture de la charrue.
Car elle aide à rééquilibrer le cou.

Voyez comment cette posture nous soutient à plusieurs niveaux différents :

Physique

  • Approfondissement de la respiration
  • Plus d’espace et libération des tensions autour du cœur.
  • Renforcement du haut du dos.
  • Stimulation des glandes de la thyroïde et du thymus.
  • Étirement profond des muscles du cou et de la mâchoire ainsi que de la gorge.

Energétique

  • Elle améliore le flux d’énergie entre le plexus solaire, le chakra de la gorge et le chakra du cœur.
  • Étirement du méridien Ren Mai et de la vessie sur le tronc.
  • Étirement des méridiens de l’Estomac et du Foie dans les jambes (lorsqu’il est effectué avec les jambes en posture de tailleur ou de lotus).

Emotionnel

  • Cultivation de la joie et de l’espoir.
  • Aide contre la dépression et la réticence craintive.

Mentale

  • Aide à faire naître et à conserver une attitude positive, optimiste et inspirante face à la vie.

Spirituel

  • S’abandonner à la vie avec une attitude ouverte et confiante.
  • Courage
  • Espoir
  • Amour de la liberté
  • Amour désintéressé
  • Compassion
  • Bienveillance
  • Pureté
  • Aide à développer la conscience du chakra du cœur.
Prana Yoga Flow et Prana Yoga le lundi, mardi et mercredi.
Vous souhaitez réserver l’un de nos cours ?
Consultez le calendrier via le bouton ci-dessous :

Réservez votre cours

Une salade de fruits mixte

Des fruits en modération

Il fut un temps où je mangeais des fruits presque sans arrêt, toute la journée, dès que j’avais “une envie” de quelque chose.
Ce n’est pas un hasard si c’est aussi la période où j’ai souffert d’une digestion et de selles très irrégulières.
Les fruits sont-ils sains ? Oui, indéniablement. Ils sont riches en vitamines, minéraux, fibres et antioxydants. Cependant il y a un certain nombre de conditions pour profiter pleinement de ces cadeaux des fruits.
Les fruits ne sont pas un remède miracle aux problèmes de poids ou de santé.

Les fruits sont riches en sucres et contiennent également du fructose, une molécule de sucre que le corps a du mal à métaboliser.

Rares

Les fruits sont relativement rares dans la nature par rapport aux légumes, il est donc préférable de les consommer avec modération. Ils sont principalement disponible dans la nature à la fin de l’été et au début de l’automne. Dans les régions méditerranéennes, subtropicales et tropicales, les fruits sont plus abondants, mais toujours saisonniers.

Trois règles d’or et quelques autres conseils :

1. Mangez les fruits séparément des autres repas. Prévoyez au moins 30 minutes ou une heure de pause. Si vous mangez des fruits en même temps que d’autres aliments, ou immédiatement après, cela peut entraîner toutes sortes de processus de fermentation et de gaz désagréables.
2. Les meilleurs moments : au petit-déjeuner et en fin d’après-midi en guise de goûter. Ne mangez pas de fruits tard dans la nuit avant d’aller dormir.
3. Consommez de préférence des fruits frais, locaux et de saison.

Conseils :

  • Avez-vous des difficultés à digérer les fruits crus ? Faites-les cuire ou frire doucement et ajoutez quelques épices, comme la cannelle, l’anis, la noix de muscade ou même une pincée de poivre noir. Les pommes, poires, bananes ou baies chaudes sont délicieuses !
  • Soyez économe en jus de fruits (frais). Il est préférable de consommer le fruit entier, y compris les fibres. Les “jus de fruits” et les boissons et soi-disants nectars aux fruits industriels ont une valeur nutritionnelle très faible et les produits les moins chers contiennent des tonnes de sucre rajouté.
  • L’association de fruits avec des produits laitiers ne se fait absolument pas. Il est également préférable de ne pas manger de fruits avec des céréales (par exemple : des fruits frais dans du muesli).
  • Les melons doivent être consommés séparément, même pas en combinaison avec d’autres fruits.
Dans les croyances contemporaines généralement acceptées en matière de santé, les fruits jouissent d’un statut exagéré. Ils sont considérés à tort comme un moyen facile de perdre du poids. Mais en réalité, on peut facilement grossir en mangeant des fruits.
Les fruits contiennent très peu de protéines et très peu de graisses. Il ne s’agit donc absolument pas d’une source alimentaire complète à part entière.

Céramique : @iittala

Photo d'une omelette végétale

Omelette végétale aux oignons

La cuisine de Yoga Kitchen – Simplicité, santé et 100% végétale

Vingt-et-un grammes de protéines. C’est ce que une portion de cette omelette aux légumes d’inspiration italienne vous procurera. Super facile à faire et ohlala, quelle saveur.

Pourtant, aucun œuf dans les ingrédients. Si vous voulez savoir pourquoi, lisez la suite après la recette. Sachez qu’il est si facile d’omettre les œufs ou de les remplacer de manière naturelle et de très haute qualité dans les préparations culinaires.

Pour une omelette riche pour deux personnes:

Pour la garniture:.

  • 3 oignons rouges (ou jaunes)
  • également 3 échalotes
  • et 3 grosses gousses d’ail
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • ¼ de cuillère à café de noix de muscade
  • Un peu de poivre noir et de sel de mer ou de l’Himalaya
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique

Pour le “battu d’œufs” végétal:.

  • 140 grammes de farine de pois chiches
  • environ 350 ml d’eau
  • 3 cuillères à soupe de flocons de levure noble
  • 1 cuillère à café de sel de la mer ou de l’Himalaya

une grande poêle à frire, de préférence avec un revêtement antiadhésif, et un couvercle adapté.

Comment la faire:

Préparation de la garniture

  • Placer les 4 ingrédients de la pâte dans un grand bol et battre avec un fouet.
    Veillez à ce que le mélange ait la consistance d’une pâte à crêpes.
  • Chauffez l’huile d’olive dans la poêle.
  • Faites revenir les oignons, les échalotes, l’ail et la noix de muscade dans l’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils deviennent vitreux et dorés. En termes culinaires, cela s’appelle la “caramélisation”.
  • Mélangez régulièrement.
  • À la fin, verser le vinaigre balsamique, mélanger et retirer de la poêle.

L’omelette est prête à être cuite.

Finaliser l’omelette.

  • Rincer brièvement la poêle, ajouter un autre filet d’huile d’olive.
  • Remettez les oignons préassaisonnés dans la poêle, répartissez-les uniformément.
  • Versez la pâte sur le dessus, baissez le feu et continuez la cuisson pendant environ 10 minutes. Le dessus de l’omelette doit avoir sèché.
  • Tournez l’omelette (comme une crêpe, avec un saut périlleux virtuose !) et faites cuire environ 5 minutes de plus.

Astuces et sources

Dans le monde entier, les cuisines dites “du pauvre”, les recettes traditionnelles des gens simples, sont de véritables coffres aux trésors de recettes végétales et de bon sens. La viande et le poisson étaient réservés aux personnes riches. Un autre exemple issu de la cuisine populaire végétale italienne est la polenta.

Dans les recettes traditionnelles, la technique de la caramélisation est souvent utilisée. Je recommande vraiment de le faire doucement et de s’en tenir au brun clair. Bien que l’huile d’olive vierge extra soit considérée comme l’une des huiles de cuisson les plus saines, elle ne doit pas être chauffée à plus de 160 °C. En général, les meilleures techniques de cuisson pour notre santé sont celles qui sont douces.

Cette recette est l’une des nombreuses recettes délicieuses et faciles du livre “Veganista”, de l’Anversoise Luna Trapani en langue néerlandaise. Elle démontre magistralement que la cuisine italienne peut facilement être “véganisée”. Hautement recommandé, tout comme son deuxième livre : “Vegetalia”.

Être née poule au XXIième siècle

Au début du vingtième siècle, une poule pondait une moyenne de 20 œufs par an. Le reste de sa vie, elle pouvait se contenter de fouiller dans la nature à l’air libre.
Aujourd’hui au XXIe siècle, les descendants de ces poules de la belle époque sont enfermés par dizaines de milliers dans l’environnement malsain et stressant que représentent les hangars fermés où les lumières ne s’éteignent jamais. Ici, l’odeur suffocante de l’ammoniac vous coupe le souffle … elles sont aujourd’hui génétiquement manipulées à tel point que leur petit corps fragile doit expulser chaque jour un œuf plein de minéraux et de protéines précieux… sans parler des doses permanentes d’antibiotiques qui leur sont administrées pour les empêcher de succomber prématurément à des maladies infectieuses, bactériennes ou virales. Pourquoi les gens font-ils ça ? N’avons-nous pas tiré les leçons de la pandémie de coronavirus SARS-COVID ?

Il n’est plus possible de fermer les yeux ou de détourner le regard de ces pratiques tristes, immorales et violentes. Cela frise la négligence criminelle. C’est ce que je pense, en tout cas. Vous avez peut-être une autre opinion. Ainsi soit-il.

Posture table à 2 pieds

Le yoga du dos

Notre dos, et plus précisément notre colonne vertébrale, est la structure centrale de notre corps qui porte et soutient littéralement tout notre corps. Si, à un moment donné, le bien-être de notre dos se perd, cela a immédiatement un impact majeur sur la structure et la cohérence de toute notre vie. Il est donc très utile d'accorder une attention permanente à votre dos. Et cela peut se faire à différents niveaux.

Attention

Tout d'abord, il y a l'attention. Portez régulièrement votre attention sur votre dos. Que vous fassiez un travail mental dans un emploi essentiellement sédentaire ou un travail essentiellement physique, vous gagnerez à permettre à votre attention de "faire la navette", d'aller et venir entre l'objet de vos activités et votre corps, et plus particulièrement votre dos. Comment se sent votre dos ? Comment va votre bassin ? Dans quelle position se trouve le bas de votre dos ? Avez-vous un léger creux à cet endroit ou les pointes de vos vertèbres lombaires ressortent-elles parce que le bas de votre dos s'est affaissé ? Et aussi : où se situe votre tête par rapport à votre torse ? Se positionne-t’elle bien en équilibre sur votre colonne vertébrale ? Ou bien votre tête dépasse-t-elle systématiquement vers l’avant ?

Respiration

Notre respiration soutient notre dos plus que nous ne le pensons. Comment est votre respiration ? Profonde ou très peu profonde et plutôt restreinte ? Respirez-vous principalement vers le haut (respiration thoracique) ou vers le bas (respiration abdominale) ? Il est bon d'utiliser toute votre espace respiratoire, toute votre capacité pulmonaire, et de respirer suffisamment vers le haut, vers le haut de la poitrine, les épaules et les clavicules. Cela provoque une expansion de votre poitrine, l'expansion et la contraction au rythme de la respiration apportent vie et mouvement aux tissus. Ainsi, l'énergie est moins susceptible d'être piégée et les muscles ont moins de chances d'avoir des crampes. L'expansion de la poitrine ouvre le corps et donne un soutien complet à l'ensemble du dos.

Position assise

En particulier pour le grand nombre de personnes qui passent la plupart de leurs journées en position assise, il est bon de réfléchir à votre position assise sur une chaise. Une position assise prolongée sur des chaises ou des canapés maintient les muscles de l'arrière de la cuisse courts, alors que nous bénéficierions d'ischio-jambiers longs et souples. De plus, l'irrigation sanguine est également ralentie. S'asseoir sur une chaise est également fatal pour notre bassin. Nous perdons progressivement la liberté de mouvement de notre articulation de la hanche. En fait, s'asseoir et vivre sur le sol est l'une des décisions les plus saines que vous puissiez prendre pour votre dos et vos hanches ! Pas évident dans notre culture occidentale, qui rejette collectivement le contact avec la terre.

Micro-pauses

Les allers-retours de l'attention entre l'activité et le corps peuvent être bien combinés avec les micro-mouvements. Il s'agit de toutes sortes de mouvements à courte durée, tels que lever et baisser les épaules, rouler les épaules, tourner le tronc à gauche et à droite à partir de la taille, étirer les bras et étirer latéralement le torse, qui rompent la longue posture assise statique. Vous devriez également vous lever pendant quelques minutes toutes les demi-heures et faire une promenade.

Renforcement du dos

Enfin, il est important de maintenir votre dos en excellente condition en effectuant régulièrement des exercices d'étirement et de renforcement appropriés. Notre cours de yoga du dos est parfait pour cela. Dans le yoga du dos, nous combinons l'attention, la respiration, les efforts physiques et la relaxation appropriés afin de dire adieu définitivement aux problèmes de dos. Quelle que soit votre condition ou votre morphologie, notre cours de yoga du dos vous fournira les clés d'une expérience pleine et consciente de la merveilleuse structure qu'est notre dos et de la restauration et du maintien du bien-être de votre dos. Le yoga du dos le vendredi soir de 19h00 à 20h00 en petit groupe de 7 personnes maximum. C’est la préparation idéale après une semaine chargée pour aborder le week-end de manière détendue.
Citation de Rémi

Ce que Rémi ressent

1. Quelle est votre principale raison ou votre principale motivation pour prendre des cours de yoga ?

Il y a ce coté sportif et le fait qu’on gagne en souplesse, il y a également la détente et la sensation de bien-être après tes cours.

2. Qu’est-ce qui vous motive à continuer à suivre les cours pendant si longtemps ?

J’aime la continuité dans les relations humaines et dans mes activités et ton cours fait partie de celles-ci.
J’aime suivre tes cours et retrouver les autres ami.e.s de yoga et former ainsi une belle communauté.

3. Pourquoi prenez-vous des cours ici à Yoga Kitchen, au lieu d’aller dans un autre studio de yoga ?

Ton professionnalisme, ton sérieux et ta douceur.

4. Qu’est-ce que vous aimez particulièrement dans les cours de yoga / l’approche / l’atmosphère ici à Yoga Kitchen ?

J’aime beaucoup l’atmosphère que tu donnes lors de tes cours.

5. Y a-t-il peut-être des éléments purement pratiques qui vous font choisir les cours de yoga ici ?

La possibilité de faire tes cours en ligne qui est plus pratique étant donné que ton studio est loin de chez moi? J’aime cette formule en ligne.
Le fait que les dates et les horaires soient précis et connus à l’avance, cela permet de programmer sa semaine.
La flexibilité avec ton système de carte.

Un grand merci pour tes réponses, Rémi, et à bientôt !

.

Peter

La révélation de An

1. Quelle est votre principale raison ou motivation pour prendre des cours de yoga ?

Le yoga est très relaxant pour moi, la respiration combinée au mouvement le rend assez méditatif.
Deux fois par semaine, je me sens vraiment détendue après le yoga. 
Ce sont mes deux heures avec moi-même (- :

2. Qu’est-ce qui vous motive à continuer à suivre les cours pendant si longtemps jusqu’à aujourd’hui ?

J’en suis devenu un peu accro (alors que j’avais l’habitude de penser que le yoga n’était pas vraiment pour moi).
Ça me manque quand je rate certains cours.
J’ai l’impression que cela fait du bien non seulement à mon mental, mais aussi à mon corps qui se détend et que je ressens plus souple.
J’ai également besoin d’être guidée verbalement pour faire les exercices, je ne pense pas que je pourrais le faire seule ou avoir la discipline pour le faire.

3. Pourquoi suivez-vous les cours ici à Yoga Kitchen, au lieu d’aller dans un autre studio de yoga ?

Je ne suis jamais allée ailleurs. Je suis satisfaite (- :
Une fois, j’ai suivi cours de yoga autre part très actif, mais ça ne m’a fait que du mal et les postures me semblaient impossibles.
Avec le Prana yoga, j’ai également trouvé les premières cours très difficiles. Maintenant, je trouve la séquence de mouvements récurrents plus facile à faire et c’est aussi agréable que certaines choses sont récurrentes.

4. Qu’est-ce que vous aimez particulièrement dans les cours de yoga / l’approche / l’atmosphère ici à Yoga Kitchen ?

J’aime beaucoup les ajustements individuels, et aussi le fait que l’on s’arrête pour observer, se vider consciemment la tête, etc.
J’ai trouvé la séance privée avec vous concernant mon hyperventilation chronique très instructive. De ce fait, j’applique davantage les choses pendant les cours, mais aussi en dehors de ceux-ci.
Je remarque que dans les cours en présentiel, l’approche individuelle est encore plus présente, avec des petits ajustements pour celles et ceux qui ont besoin de quelque chose de particulier.
J’apprécie qu’on est incité à écouter (consciemment) son propre corps.

5. Y a-t-il peut-être des éléments purement pratiques qui vous font choisir les cours de yoga ici ?

Pour moi, c’est pendant Corona que j’ai commencé les cours en ligne, aussi parce que j’avais plus de temps disponible dans mon emploi du temps.
C’est super de pouvoir le faire depuis chez moi, chez mon ami ou en vacances.

Un super grand merci de tes réponses, An, et à bientôt !

Peter

Citation de Sanne

L’idée de Sanne

1. Quelle est votre principale raison ou motivation pour prendre des cours de yoga ?

Pour moi, le yoga est un moyen de sortir de ma tête et de rester flexible au niveau physique.

2. Qu’est-ce qui vous motive à continuer à suivre les cours pendant si longtemps jusqu’à aujourd’hui ?

Je me sens mieux quand je pratique le yoga, j’ai moins mal au dos et je suis plus détendue.

3. Pourquoi prenez-vous des cours ici à Yoga Kitchen, au lieu d’aller dans un autre studio de yoga ?

C’est un endroit agréable, proche de ma maison, à petite échelle, pas comme une grande salle de sport, ambiance agréable.

4. Qu’est-ce que vous appréciez particulièrement dans les cours de yoga / l’approche / l’atmosphère ici à Yoga Kitchen ?

J’aime les cours longs d’une heure et demie. Il y a un bon équilibre entre la détente et l’effort. L’approche est individuelle, chacun fait les exercices à sa manière.

Merci beaucoup pour tes retours Sanne, et à bientôt !

Peter

Posture de l'arbre à l'extérieur

Cours collectifs et pratique quotidienne

Vous pouvez assister à autant de cours collectifs que vous le souhaitez. Il y a deux faits que vous ne pouvez pas ignorer:.

  • Les postures de yoga étaient à l’origine destinées à préparer la méditation (quotidienne).
  • Le yoga était à l’origine conçu comme une discipline individuelle et quotidienne.

Cours de groupe ou pas de cours de groupe

Même si j’aime beaucoup donner des cours collectifs, la finalité d’un cours collectif est qu’il s’annule à un moment donné. C’est ce qui se produit lorsque vous parvenez à établir la discipline d’un moment de yoga chez vous, seul.e, et que vous en faites un rituel quotidien.

Ce n’est qu’ensuite qu’il est judicieux de suivre des cours collectifs.

Mais j’ai aussi commencé ma découverte du yoga en suivant des cours collectifs dans mon ancien environnement de travail. Dans un cours collectif, vous apprenez une bonne base. Chaque professeur de yoga vous transmet des connaissances précieuses. La pratique de groupe dispose également d’une énergie et d’une atmosphère uniques et spéciales que beaucoup de gens aiment. Surtout les personnes qui ont besoin de ressentir la proximité des autres.

Les cours collectifs sont également une simplification, en quelque sorte. Parce que chaque corps, chaque âme, chaque esprit, chaque être humain individuel est différent. Un cours collectif ne peut pas répondre à tous les besoins individuels du moment. Même si les instructeurs de yoga font de leur mieux, cela reste un cours de “juste milieu”.

Ceux qui pratiquent le yoga seuls à la maison peuvent en faire un événement très individuel, suivi d’une pratique quotidienne de la méditation, également sur mesure.

Le yoga du matin

Pour ma part, je pratique le yoga pendant 20-30 minutes maximum le matin, avant de méditer pendant 20-30 minutes. Ce yoga matinal change complètement l’énergie de ma journée. Il m’aide également à me débarrasser des raideurs matinales. Ensuite, je peux méditer tranquillement et faire l’expérience de mon corps de manière agréable. Ou plutôt, je ne sens presque pas mon corps du tout. Je peux donc d’autant mieux méditer sur le plan mental.

Certains exercices, comme l’équilibre sur une jambe, je les réussis bien meilleurs le matin que le soir. J’ai des pieds de forme atypique qui offrent peu de soutien, ce qui fait de ces postures un défi considérable. Le soir, lorsque j’ai déjà subi l’épreuve d’une journée très active, je suis beaucoup plus patraque que le matin. Ces instabilités se produisent ainsi beaucoup plus pendant les cours collectifs du soir. Alors je ne suis plus du tout “le professeur de yoga qui démontre la posture à la perfection”. Et c’est bien.

Niveau 1

Vous faites du yoga pour vous-même, avec vous-même. Avec le corps que vous avez. Et ce corps est différent chaque jour, il change avec le temps, car rien n’est permanent. Le yoga est donc un exercice de changement. Et en acceptant l’imperfection. Le pied atypique. L’instabilité. Une épaule plus basse que l’autre. La colonne vertébrale un peu tordue. Il ne s’agit pas de l’alignement parfait, de la pose parfaitement tenue ou du résultat esthétique.

La pratique physique du yoga est une méditation de premier niveau. Cela signifie passer par une expérience physique et énergétique qui vous fait prendre conscience. C’est prendre conscience de son corps physique et de son énergie vitale.

Retour de Christine

Ce qu’en pense Christine

1. Quelle est votre principale raison ou motivation pour prendre des cours de yoga ?

C’est un bon moyen de rester en forme – la combinaison de la concentration et des exercices me fait du bien.

2. Qu’est-ce qui vous motive à continuer à suivre les cours pendant si longtemps jusqu’à aujourd’hui ?

Malgré la distance, à cause de mon nouveau travail, j’aime prendre les cours chez toi. C’est pratique que ça peut se faire maintenant également en ligne. Je n’aime pas non plus changer de “fournisseur” surtout si je suis satisfaite.

3. Pourquoi suivez-vous les cours ici à Yoga Kitchen, au lieu d’aller dans un autre studio de yoga ?

La petite échelle et l’approche personnelle me plaisent, et bien sûr le fait que les cours soient également enseignés en néerlandais.

4. Qu’est-ce que vous aimez particulièrement dans les cours de yoga / l’approche / l’atmosphère ici à Yoga Kitchen ?

Vous pouvez facilement adapter le rythme et l’intensité à vos possibilités. Pourtant, vous pouvez aller à l’encontre de votre limite et la challenger un peu.

5. Y a-t-il peut-être des éléments purement pratiques qui vous font choisir les cours de yoga ici ?

Pratique ? Ce n’est plus aussi pratique qu’avant, quand je pouvais y aller à pied. Peut-être le bon rapport qualité-prix à cause de la carte à 10 sessions.

Merci beaucoup pour le temps que tu as consacré à cette enquête, Christine, et à bientôt !

Peter