Tous les articles par petersan

Photo de croissants à base de plantes

Des croissants farcis à base de plantes

Yoga kitchen – Simple, saine, à base de plantes

Un moment de bonheur dominical

Bien sûr, les croissants et les viennoiseries ne sont pas une nourriture saine. Je me souviens que j’en ai mangé beaucoup trop pendant mes études. C’était de la nourriture de commodité. Hyper facile. On achète vite et on avale aussi vite. Toutefois, nous ne sommes pas obligés de vivre comme des puristes et, si votre régime alimentaire est généralement sain, vous pouvez apprécier ce genre de pâtisserie aux odeurs séduisantes de temps en temps.
D’ailleurs, il est très facile d’en faire une version beaucoup plus saine, à base de plantes.
Pour ce faire, vous partez d’un rouleau de pâte feuilletée végétalienne. Contrairement aux croissants et viennoiseries tout prêts, ces rouleaux sont déjà largement disponibles en version végétale. Ignorez tout simplement les rouleaux de pâte qui affichent fièrement “au vrai beurre” sur l’emballage.

Et la garniture ? Vous le déciderez vous-même, avec des ingrédients sains. Un monde de différence par rapport aux garnitures bourrées de sucre raffiné ou au sirop de glucose d’origine incertaine.
Voici un exemple de croissants farcis avec une touche ayurvédique.

Pour quatre croissants, vous aurez besoin de :

  • Un rouleau de pâte feuilletée sans œuf ni produit laitier comme le beurre.
  • Une pomme biologique de taille moyenne ou deux petites
  • Un peu de fruits secs biologiques tels que des abricots, des figues, des raisins et/ou des dattes.
  • Une cuillère à café d’huile de coco
  • 20 grammes d’amandes
  • Une ou deux cuillères à soupe de pâte d’amande
  • Epices chauffantes telles que : cannelle, épices mélange spéculoos et/ou garam masala
  • Une cuillère à soupe de graines de lin broyées
  • Deux cuillères à soupe d’eau

Photo de la préparation des croissants végétaux

Voici comment faire

  • Mettez les graines de lin broyées dans un bol et mélangez-les avec l’eau. Laissez reposer pendant 15 minutes.
  • Pelez et coupez les pommes en morceaux.
  • Découpez les fruits secs en morceaux.
  • Faites fondre l’huile de coco dans une poêle, faites brièvement compoter les pommes avec les fruits secs pendant quelques minutes à feu doux.
  • Ajoutez les épices et retirer du feu. Laissez refroidir.
  • Les amandes seront grossièrement hachées. Par exemple en les broyant brièvement dans un robot ménager, en acoups.
  • Préchauffer le four à 180 degrés.
  • Sortez la pâte feuilletée du réfrigérateur et laissez-la ramollir pendant 15 minutes pour qu’elle soit plus facile à étaler.
  • Déoulez-la sur du paier de cuisson et coupez-la en croix en quatre quarts de cercle égaux. Chaque quartier deviendra un croissant.
  • Badigeonnez les 3 côtés de chaque triangle de pâte feuilletée avec de l’eau pour augmenter leur pouvoir collant.
  • Déposez un quart du mélange de fruits sur chaque triangle.
  • Puis répartissez la pâte d’amande sur les quatre croissants.
  • Divisez et parsemez les amandes hachées sur chacun des quatre triangles..
  • Roulez les croissants en les fermant, du côté le plus long vers la pointe.
  • Pressez les coutures et spiralez les pointes pour que le croissant soit bien fermé.
  • Badigeonnez généreusement l’extérieur des croissants avec les graines de lin trempées.
  • Placez la feuille de cuisson dans un moule et faites cuire pendant environ 20 minutes au milieu du four.

Laissez les croissants refroidir suffisamment après la cuisson. Je vous garantis que vous préparerez ces versions plus saines de votre croissant du dimanche en un rien de temps. Au moins en termes de saveur, ils vous transporteront brièvement dans un vrai état de nirvana dont vous aurez souvent envie.

Comment cuisine-t’on dans le cadre des enseignements nutritionnels ayurvédiques ?

Le mélange de fruits, de noix et d’épices suggéré pour ces croissants du dimanche est délicieux. Vous pouvez aussi le manger seul comme petit-déjeuner les autres jours. Il s’inscrit totalement dans l’approche ayurvédique de la cuisine. C’est délicieusement rechauffant pendant la saison froide.
Dans la philosophie de la cuisine ayurvédique, on cherche à maximiser la digestibilité des aliments. Les céréales complètes et les légumineuses, comme le riz et les lentilles, les légumes et aussi les fruits avec modération sont au menu. En ce qui concerne les méthodes de préparation, cuire et chauffer sont la règle. Avec beaucoup d’épices car elles stimulent la digestion.
La philosophie ayurvédique de la santé vise sur le maintien de l’équilibre. Elle repose sur la distinction entre trois constitutions de base ou doshas : vata, pitta et kapha.Chaque personne possède un ou plusieurs doshas qui prédominent dans la constitution de base. Vous préparez vos repas en choisissant des aliments qui conviennent à votre constitution générale d’une part. Et d’autre part, vous tenez compte des influences saisonnières et des éventuels déséquilibres que vous souhaitez corriger.
On évite un maximum les aliments crus dans cette vision de la nutrition.

Comment la philosophie culinaire ayurvédique considère-t-elle l’utilisation de produits animaliers ?

L’Ayurveda est avant tout une philosophie de cuisine végétarienne.
On s’abstient de viande et aussi du poisson. On ne les prescrit qu’exceptionnellement. Et seulement comme un remède temporaire, si quelqu’un est vraiment très gravement affaibli.
Les œufs ne figurent pas non plus sur la liste des aliments.
En termes de produits laitiers, il y a une utilisation très limitée du fromage (frais), qu’ils appellent paneer en Inde.
Il existe un produit laitier qui, en revanche, jouit d’un statut extrêmement priviligié. C’est le ghee. Le ghee est du beurre “clarifié”. Il s’agit de beurre porté à ébullition et dont on écume les protéines qui remontent à la surface. Le ghee se conserve ainsi très longtemps, même à température ambiante.
Il est considéré comme un ingrédient quasi-miracle dans l’Ayurveda et les gens lui attribuent toutes sortes d’avantages considérables pour la santé.

Mon opinion sur le ghee

Personnellement, je pense que le ghee n’est pas fait. Objectivement, sa valeur nutritionnelle est similaire à celle de l’huile de noix de coco. Les deux sont des graisses riches en acides gras saturés. Pas mauvais en soi mais à utiliser avec modération.
Sur le plan énergétique, l’huile de coco est plus fraîche pour notre organisme que le ghee, qui a un effet plus réchauffant.
Le beurre, et donc le ghee, sont tous les deux des produits d’une exploitation impitoyable des vaches par l’industrie alimentaire.Les pauvres animaux sont maintenus artificiellement en lactation et séparés de leurs veaux nouveau-nés plusieurs fois, année après année, immédiatement après la naissance. Anormalement cruel et totalement inutile.
Et quelle que soit la façon dont vous le considérez, la fréquence de l’énergie de cette souffrance, vous l’absorbez également dans le beurre ou le ghee que vous consommez. Mieux vaut éviter.
En mangeant plus d’aliments à base de plantes, nous pouvons mettre fin à cette souffrance abusive et inutile.
En ce qui me concerne, je pense que cette considération éthique est le facteur décisif, d’autant plus que l’huile de coco nous offre une bonne alternative végétale.

Photo d'une panna cotta végétale

La panna cotta végétale

Yoga kitchen – Simple, saine, à base de plantes

Coco et compagnie

Vous pouvez faire une version purement végétale d’à peu près tout. La cuisine italienne, par exemple, est riche de toutes sortes de desserts lactés à base de crème et de fromage frais. Saviez-vous que vous pouvez également les préparer en utilisant des ingrédients purement végétaux ?
Vous pouvez réaliser des desserts lactés végétaux à partir des alternatives suivantes :

  • Les produits à base de soja tels que le tofu, le tofu soyeux ou la crème de soja
  • Des noix, comme les amandes et les noix de cajou
  • La noix de coco

Voici une alternative super simple pour un dessert frais et léger à l’italienne : panna cotta. Si vous traduisez cela, cela signifie “crème cuite”. On réalise cette version végétale en utilisant du lait de coco et de la crème de soja.

Pour donner à ce dessert une structure à la fois ferme et souple, nous utilisons de l’agar-agar.
L’agar-agar est très connu dans la cuisine à base de plantes et constitue une alternative parfaite à la gélatine.
L’agar-agar est extrait des algues rouges.
La gélatine n’est ni plus ni moins que de l’os et des abats de mammifères morts, fondus et transformés.
Je sais immédiatement lequel des deux je préfère. Et vous ?

Ce dont vous avez besoin

  • Une boîte de 400ml de lait de coco
  • Un paquet de crème de soja dont vous aurez besoin de 75 ml
  • Deux cuillères à soupe de sirop d’agave ou de sirop de riz
  • Une cuillère à café de poudre d’agar-agar
  • 300 à 400 grammes de fruits frais ou congelés pour la couche supérieure
  • Un peu de noix de coco râpée pour la décoration

Lisez ci-dessous les différents produits à base de noix de coco disponibles sur le marché afin d’utiliser la bonne variante pour cette recette.

Comment procéder

  • Mettez le lait de coco, l’agar-agar et la crème de soja dans une casserole et mettre sur le feu
  • Portez doucement le mélange à ébullition, en remuant constamment
  • Faites bouillir pendant 2 à 3 minutes et continuez à remuer
  • Retirez du feu et répartir uniformément dans 4 verres ou plus
  • Laissez refroidir complètement. Si pendant le refroidissement vous remarquez que le mélange perd un peu de son homogénéité et qu’une couche de séparation apparaît, remuez de temps en temps avec un fouet
  • Mettez au réfrigérateur pendant quelques heures
  • Avant de servir, broyez les fruits en purée pour en faire un coulis et versez-les sur les panna cottas
  • Décorez en saupoudrant un peu de noix de coco râpée au dessus

Dans cet exemple, nous avons utilisé des framboises. Vous pourriez tout aussi bien utiliser des fraises, des kiwis ou des mangues. Les fruits frais ou congelés sont les meilleurs. D’autre part, vous pouvez également utiliser des fruits secs réhydratés (trempés), par exemple des mangues séchées ou des abricots secs.
Bon appétit !

Quel type de produit à base de noix de coco faut-il choisir ?

J’ai moi-même longtemps lutté pour voir clair dans tous ces produits à base de noix de coco disponibles.
Il y a beaucoup de choses à trouver sur le marché.
Voici les principaux :

Les laits et crèmes

  • L’eau de coco : le jus aqueux de la noix de coco auquel on attribue de nombreux bienfaits pour la santé
  • Lait de coco : fabriqué à partir de la chair blanche de la noix de coco avec un rajout d’eau. La teneur en graisses peut varier. Pour cette recette-ci, utilisez un lait de coco avec 17-20% de matières grasses. D’autres versions peuvent avoir jusqu’à 30% de matières grasses et sont plus faciles à fouetter pour obtenir une texture de crème fouettée plus ferme. Pas nécessaire pour cette recette !
  • Crème de coco liquide : (coconut cream en anglais) avec une teneur plus élevée en noix de coco et en matières grasses. On utilise la chair de noix de coco fraîche, mais sans ajout d’eau
  • Crème de coco solide : (creamed coconut en anglais) qui est encore plus concentrée que la crème de coco liquide et est vendue en forme de blocs, comme une barre de savon. On la fabrique à partir de la chair de noix de coco séchée.

L’huile

  • L’huile de coco : c’est uniquement la graisse de la chair de la noix de coco. Cette graisse, bien que saturée, est très saine et a un effet rafraîchissant sur le corps.
    • Huile de coco extra vierge : elle est pure et possède encore le goût et l’odeur de la noix de coco.
    • Huile de coco désodorisée : elle est le résultat d’un processus de traitement ou transformation et possède un goût neutre.

La farine et le sucre

  • Farine de coco : une fois que l’huile de coco a été extraite de la chair de la noix de coco, la pulpe restante peut être moulue en farine de coco.
  • Sucre de fleurs de coco : un sucre complet, riche en minéraux, au parfum typique, que l’on fabrique à partir du nectar des fleurs de coco.

J’espère que vous y voyez maintenant un peu plus clair.

Pourquoi les produits laitiers d’origine animale ne conviennent-ils pas à de nombreuses personnes ?

Les produits laitiers ne conviennent pas à la majorité de la population humaine mondiale, qui connaît de ce fait des problèmes digestifs modérés à graves. Il en résulte des douleurs abdominales, un gonflement de l’intestin et parfois des diarrhées. On appelle ce phénomène l'”intolérance au lactose”. C’est le sucre du lait ou lactose que la plupart des gens ne peuvent pas digérer, ou pas suffisamment. Le phénomène est décrit comme une aberration, une déviation par rapport à une norme, mais ce n’est pas du tout une vue correcte. Il fait partie du mythe culturel qui entoure le lait.

Ce sont les peuples les plus septentrionaux qui, au cours de l’histoire, se sont apparemment adaptés à la digestion du lait. Cela fait d’eux une sorte d’exception. Cette exception est ensuite devenue la norme après la Seconde Guerre mondiale.
Mais en dehors de cela, environ 80 % de la population mondiale est incapable de digérer le lactose contenu dans le lait et les produits laitiers tels que le fromage. Être intolérant au lactose n’est donc pas une maladie, mais simplement la chose la plus normale du monde.

Pourquoi l’huile de coco désodorisée est-elle souvent moins chère que l’huile de coco pure et non désodorisée ?

Cela semble paradoxal, n’est-ce pas ? L’huile de coco désodorisée subit un traitement supplémentaire, et pourtant elle est moins chère que l’huile de coco “extra vierge” pure.
Pour l’huile de noix de coco vierge, seules les meilleures noix fraîches sont utilisées.
Cependant, le processus de désodorisation permet également d’utiliser des noix de coco de qualité inférieure. Lorsque les noix de coco sont récoltées, les agriculteurs les empilent en prévision de leur transformation. Dans le climat tropical, certaines des noix commencent rapidement à moisir, ce qui crée une odeur désagréable. Grâce au processus de désodorisation (chauffage à la vapeur), non seulement l’odeur légèrement sucrée typique de la noix de coco disparaît, mais aussi les odeurs désagréables des noix moisies.

Posture du héros priant en torsion

Rester équilibrés dans des circonstances variables

Pour le mois de septembre, j’ai choisi la posture du héros priant en torsion. Le nom technique ou sanskrit de cette posture est Parivritta Namaskara Virasana. Je n’utilise délibérément pas la terminologie sanskrite pendant les cours de yoga, car c’est comme donner une messe catholique en latin. Et ce n’est plus de ce temps.
L’usage du sanskrit peut-être bon pour la classification technique des postures ou si vous étudiez ou continuez à vous former dans la tradition indienne.

Pourquoi cette posture s’accorde-t-elle si bien avec le mois de septembre ?

Cette posture convient bien à cette saison de transition entre l’été et l’automne. Il s’agit d’une posture de yoga avec un fort caractère “d’ancrage” qui est également “ardent”. C’est une posture dans laquelle l’élément terre est mis en avant et l’énergie du feu de l’été peut encore être ressenti. Il vous invite à rester ferme et à garder l’équilibre. C’est exactement ce que nous devons faire maintenant.
Dans les périodes de transition entre les quatre saisons, nous sommes invités à faire des ajustements à nos habitudes quotidiennes afin de maintenir notre santé en équilibre à travers le changement des saisons.
Cette posture peut faire partie d’une séquence de salutation au soleil.

Le yoga influence et soutient notre bien-être à tous les niveaux possibles : physique, énergétique, émotionnel, mental, spirituel.
Voyez ici comment cette posture affecte tous ces niveaux :

Bénéfices physiques

  • Renforcement du dos, des bras, des chevilles, des jambes, des fessiers
  • L’assouplissement et le renforcement des articulations de la hanche
  • Construire et maintenir la force dans la zone abdominale
  • Améliorer la mobilité des épaules, des omoplates et du haut du dos

Effets énergétiques

  • Activant et réchauffant
  • Étirer les méridiens des reins et du foie dans la jambe arrière, et du méridien de la vésicule biliaire dans le flanc du corps
  • Ancrage des pieds et des jambes
  • Stabilité et fermeté dans les chakras inférieurs, espace et relâchement dans les chakras supérieurs

Bien-être émotionnel

  • Intensité
  • Équilibre
  • Maintenir un état de calme dans son propre centre, même si les conditions présentent un défi
  • Stabilité
  • Ouverture du cœur à partir d’une base solide et équilibrée

Attitude mentale

  • La capacité d’ entreprendre plusieurs actions à la fois tout en restant concentré
  • La pensée concentrée, claire et alerte
  • Maintien de l’équilibre entre les opposés

Croissance spirituelle

  • Cultiver un lien ferme avec la terre comme base de développement et de libération

Vous souhaitez réserver un de nos cours?

Regardez notre offre de cours de yoga et réservez via les liens ci-dessous:

Réservez un cours

Regardez l’offre

Prana Yoga Flow

Vous trouverez une description complète des postures de base du Prana Yoga Flow dans le livre “Prana Yoga Flow – Activez votre force vitale, ouvrez votre cœur et vivez librement”, d’Alberto Paganini. (En néerlandais ou en anglais)
Alberto Paganini a été l’un de mes tout premiers professeurs de yoga. Son site web (en néerlandais) se trouve ici.

Photo d'une tartine au fromage frais végan

Le fromage frais végan

Yoga kitchen – Simple, saine, à base de plantes

Une alternative simple et savoureuse

Le fromage frais, également connu sous le nom de fromage blanc, était autrefois un des favoris sur ma table de petit-déjeuner. Heureusement, aujourd’hui, je peux en faire une version 100% végétale en un tour de main.

Il existe sur le marché des substituts de fromage blanc végétal. Les versions bio, de la marque Provamel entre autres, sont difficiles à trouver dans les magasins bio et les supermarchés bio, qui privilégient encore nettement les produits laitiers animaux (bio). Le substitut de fromage blanc classique d’Alpro dans le supermarché ordinaire (Alpro Greek Style) dans sa “nature” contient pas moins de 14 ingrédients, dont du sucre ( !) et une panoplie de conservateurs pour garantir à la chose une longue vie dans les rayons du magasin. Chaque fois que je mange ce dernier, mon palais réagit violemment contre lui.

La bonne nouvelle : avec le tofu soyeux, vous pouvez faire du fromage frais végétal en un rien de temps avec seulement 3 ingrédients !

Ce dont vous avez besoin

  • Un paquet de tofu soyeux (appelé silken tofu en anglais)
  • Le jus d’un demi-citron ou d’un citron entier (selon le goût)
  • Une pincée de sel de mer ou de sel de l’Himalaya (selon le goût)

Le tofu soyeux se trouve généralement en barquettes de 400 g (De Hobbit ou Taifun) ou en petites briques de 300 g (Clearspring). La teneur en protéines varie de manière assez marquée. Ce n’est donc pas une recette pour des quantités très précises. Expérimentez selon vos goûts et vos préférences.

Voici comment procéder

  • Mettez le tofu soyeux dans un robot ménager après avoir égoutté l’excès d’eau
  • Ajoutez le sel et le jus de citron
  • Mélangez au robot ménager jusqu’à obtenir une consistance crémeuse
  • Goutez et si nécessaire ajoutez un peu plus de citron ou de sel

Ce fromage frais végétal se conserve environ 5 jours au réfrigérateur.
Il peut en outre servir de point de départ à toutes sortes de délicieuses variations.

Comment faire un dip salé de ce fromage végétalien

  • Ajoutez une cuillère à soupe de miso au mélange
  • Ajoutez une cuillère à soupe d’huile de sésame et bien mélanger
  • Vous pouvez terminer avec des herbes coupées fraîches supplémentaires ou des épices selon votre goût

Comment faire une pâte à tartiner au goût chocolaté

  • Ajoutez une cuillère à soupe de poudre de cacao cru non sucré
  • Sucrer avec une ou deux cuillères à soupe de sirop d’agave ou autre édulcorant approprié

Comment faire un délicieux tzatziki végétal

Lisez ici la recette du tzatziki végétal (lien) et voyez comme il est facile de préparer un délicieux plat d’accompagnement estival frais avec ce fromage blanc végétalien comme base, pour un buffet de salades ou comme accompagnement du pain.

Desserts au tofu soyeux

Le tofu soyeux est également une base parfaite pour toutes sortes de desserts sucrés. Lisez ici pour en savoir plus.

Pourquoi ne pas utiliser des produits laitiers d’origine animale ?

Les méthodes actuelles de production de produits laitiers d’origine animale sont très nuisibles à l’environnement et gaspillent les matières premières. De plus, ils sont fondés sur l’exploitation impitoyable des animaux. Les veaux, chèvres ou buffles nouveau-nés sont immédiatement enlevés à leur mère car le lait est volé pour la consommation humaine. C’est un cycle douloureux d’insémination forcée, d’accouchement forcé et de rupture répétée du lien maternel que les mères animales doivent subir encore et encore. Jusqu’à ce que, après des grossesses répétées et après avoir donné des milliers et des milliers de litres de lait, elles soient envoyés à l’abattoir. Je trouve cela incroyablement cruel et en désaccord avec notre état de civilisation actuel.

En outre, le lait est présenté comme beaucoup plus sain qu’il ne l’est réellement. Le fait que des adultes boivent encore le lait d’une autre espèce est complètement absurde.

La technologie alimentaire évolue à un rythme rapide et il semble que tout le secteur laitier classique soit sur le point de disparaître complètement. Quiconque souhaite consommer à l’avenir des fromages d’origine animale et d’autres produits laitiers dérivés peut être sûr que, dans un avenir proche, ils seront fabriqués par des processus de fermentation en cuve. Le point de départ sera une quantité limitée de cellules ou de substances souches animales. L’animal, lui, sera enfin libéré de l’esclavage de la production laitière et l’exploitation humaine.

Photo de deux tofu soyeux

Le tofu soyeux en profondeur

Yoga kitchen – Simple, saine, et à base de plantes

Un tofu peut en cacher un autre

Je ne le répéterai jamais assez. L’industrie alimentaire n’a pas le moindre intérêt ou engagement pour notre santé ou notre bien-être. C’est une grosse machine dont la devise est de faire le plus d’argent possible. Offrir le moins de qualité possible, et faire payer le consommateur le plus possible. Vous pensez peut-être que j’exagère, mais la réalité est souvent bien plus choquante. Parfois, j’ai l’impression que les mots sont même inadéquats.

Le yoga de la nutrition

Le yoga consiste, entre autres, à développer la conscience. Et vous ne pouvez pas avoir assez de conscience. Certainement pas lorsqu’il s’agit de nourriture.
Dans un article de presse récent, les substituts végétaux du lait ont été passés au peigne fin et, à quelques exceptions près, ils étaient considérés comme ayant une valeur nutritionnelle très faible.
Ce qui est vrai dans cette histoire, c’est qu’il y a effectivement de nombreux fabricants qui mettent sans vergogne des concoctions aqueuses en tetra packs en vente à un prix beaucoup trop élevé. Dans ces cas-là, vous pouvez tout aussi bien boire de l’eau du robinet ordinaire pour une fraction du prix.
Ce qui ne va pas dans cette histoire, c’est que les substituts de lait végétaux sont par définition pauvres en valeur nutritionnelle. Un bon lait de soja, d’amande ou d’avoine, de préférence fait maison à partir de fèves, de céréales ou de noix d’origine biologique, peut facilement soutenir la comparaison avec le lait animal. Du moins, si l’on tient compte de tous les paramètres de santé.

Une question d’éthique commerciale

Et il y a effectivement une poignée de fabricants dans le secteur alimentaire qui font des efforts pour vous offrir de la qualité. Dans le contexte des boissons végétales, le pourcentage de protéines est la principale mesure de la qualité. Celle-ci est directement proportionnelle à la quantité de noix, de fèves ou de céréales ajoutée dans le processus de production.
Il suffit de comparer les différentes marques. Comparez, par exemple, le pourcentage de protéines du lait d’amande bio de la marque italienne Valdibella, avec celui du lait d’amande du leader du marché Alpro, ce dernier étant le plus souvent à la ramasse. Les différences de prix apparaissent alors soudainement sous un jour complètement différent, et un prix bas est souvent synonyme de ce que l’on appelle communément “la tromperie du fermier”.

Lisez les étiquettes et apprenez à les interpréter

Nous n’avons que peu ou pas de moyens de vérifier réellement ce qui est ajouté aux aliments préemballés. Oui, il y a les étiquettes. Mais même là, nous ne sommes jamais sûrs que les minimums légaux de composition moyenne qui y sont indiqués correspondent vraiment à la réalité.
Les différences de composition entre les fabricants affectent parfois les recettes culinaires.
Par exemple, prenez le produit connu sous le nom de “tofu soyeux”Un exemple d’une telle recette au tofu soyeux se trouve d’ailleurs ici sur ce blog.
Le tofu est essentiellement un type de fromage végétal qui, comme le fromage d’origine animale, est fabriqué après un processus de caillage du lait de soja. Le tofu soyeux est une version plus crémeuse et plus douce du tofu classique. Il peut être utilisé pour préparer des plats dont la texture ressemble à celle de la crème ou du fromage frais.
Voyons ce que proposent deux fabricants très respectables de produits à base de soja.
Le fabricant belge De Hobbit et le fabricant allemand Taifun font certainement partie du top mondial en matière de produits à base de soja biologique qui sont en principe (*) exempts de soja génétiquement modifié.
Les deux produits du tofu sont vendus sous le même nom.
Voyez ci-dessous la composition telle qu’elle est indiquée sur les étiquettes :

Tofu soyeux de Hobbit, par 100 g de produit

Énergie Glucides Sucres Graisses Graisses sat. Protéines Fibres Sel
353 kJ/85 kcal 2,1 g 0,8 g 4,0 g 0,7 g 7,8 g Pas d’info 0 g

Tofu soyeux Taifun, par 100 g de produit

Énergie Glucides Sucres Graisses Graisses sat. Protéines Fibres Sel
202 kJ/48 kcal 1,8 g <0,5 g 2,1 g 0,5 g 5,3 g Pas d’info <0,01 g

Observez la grande différence au niveau du taux de protéines et des graisses !
La différence assez importante de teneur en protéines et graisses explique pourquoi le tofu soyeux du Hobbit a une texture beaucoup plus épaisse que le tofu soyeux de Taifun. Celui de Taifun contient plus d’eau. Il faut parfois en tenir compte dans les recettes, car l’onctuosité et le résultat final peuvent être très différents.

Calcium ou magnésium ?

Et il existe une autre distinction importante entre les deux. Pour faire cailler le lait de soja, on utilise généralement des sels dans l’industrie. Ce sont soit :

  • des sels de calcium
  • des sels de magnésium

Selon l’étiquette, Le Hobbit utilise du sulfate de calcium.
Taifun utilise, selon l’étiquette, du chlorure de magnésium.
Cela signifie qu’on ne peut pas faire une déclaration générale sur la teneur élevée en calcium du tofu. Ce n’est pas une règle générale. Tout dépend du sel utilisé.
Pour les végétaliens, cela a des conséquences importantes. Après tout, ils ne consomment pas le calcium des produits laitiers animaux, ce que font les végétariens et les omnivores.
Pour les végétariens, la distinction est moins importante.

Conclusion : En cas de doute entre le produit A et le produit B, fiez-vous toujours aux faits qui sont mentionnés sur les étiquettes. Un consommateur averti en vaut deux !

Le soja génétiquement modifié

(*) Lorsque nous disons que les produits à base de soja des deux fabricants sont en principe exempts de soja OGM, nous voulons dire que tous deux utilisent des méthodes de culture conformes à la méthode biologique en Europe, qui part de semences naturelles non manipulées. Cependant, la contamination par les OGM et le soja ne peut bien sûr jamais être totalement exclue. C’est l’une des conséquences imprévisibles du fait que le soja génétiquement modifié est autorisé à être utilisé ailleurs dans le monde, et atteint également nos régions dans l’alimentation animale.

Pourquoi le soja fait-il l’objet de manipulations génétiques ?

L’industrie phytopharmaceutique a mis sur le marché des variantes génétiquement manipulées de diverses espèces végétales, dont le soja, qui ont été rendues principalement plus résistantes aux pesticides. Ces semences, ainsi que les pesticides souvent dangereux qui les accompagnent (pensez au RoundUp de Monsanto), sont vendues en combinaison aux agriculteurs en leur promettant des rendements beaucoup plus élevés. La conséquence est qu’il s’agit en fait d’une incitation à utiliser encore plus de pesticides.

Lire plus sur la santé et l’alimentation végétale:

Voici d’autres articles sur l’alimentation à base des plantes et la santé:

Lire plus sur l’alimentation végétale

En savoir plus sur le yoga et les cours de yoga à Schaerbeek:

Regardez notre offre de cours de yoga:

Notre offre complète de cours de yoga

Posture de la roue dans un jardin ensoleillé

Embrassez la vie à travers la posture de la roue

Notre posture pour le mois de juillet est la posture de la roue. Le nom technique ou sanskrit de cette posture est Chakrasana ou encore Urdhva Dhanurasana (l’Arc vers le haut). Je n’utilise délibérément pas la terminologie sanskrite pendant les cours de yoga, car c’est comme donner une messe catholique en latin.
Tout comme la posture du poisson, c’est aussi une posture d’ouverture, une variation de la flexion arrière. Elle ouvre et étire intensément l’avant du corps.
Il s’agit essentiellement d’une posture qui est un peu plus facile à réaliser en été, et un peu plus difficile en hiver. Ce n’est pas une coïncidence. Il s’agit d’une posture de yoga au caractère très “ardent”, de qualité “feu” qui active fortement le chakra du plexus solaire.
C’est l’une des postures les plus intenses du Prana Yoga Flow. Dans nos cours, vous apprendrez à y travailler pas à pas.

Le yoga influence et soutient notre bien-être à tous les niveaux possibles : physique, énergétique, émotionnel, mental, spirituel.
Voyez ici comment cette posture affecte tous ces niveaux :

Bénéfices physiques

  • Expansion de la capacité respiratoire et renforcement du cœur
  • Plus d’espace autour du cœur et libération des tensions autour du cœur
  • Renforcement du dos, des bras, des jambes et des fesses
  • Ouverture et expansion de l’abdomen et de la poitrine
  • Relaxation de la tête et du cou
  • Amélioration de la souplesse des épaules, des omoplates et du haut du dos
  • Augmentation de la circulation sanguine dans tout le corps
  • Prévention des maladies cardiaques et artérielles

Effets énergétiques

  • Activant et chauffant
  • Étirement du méridien Ren Mai, et des méridiens de l’estomac, du cœur et de la rate
  • Acrage intense des mains et des pieds
  • Une ouverture intense des 7 chakras du corps
  • Amélioration du flux énergétique entre le plexus solaire et le chakra du cœur

Bien-être émotionnel

  • Une volonté plus forte
  • S’ouvrir pleinement à la vie
  • Plus de confiance et de joie de vivre
  • Ouvrir le cœur à partir d’une fondation solide
  • Transformer des tensions au niveau du diaphragme et de l’abdomen en une force constructive
  • Attitude mentale

    • Un meilleur sens de l’objectif
    • Plus d’ouverture
    • Préoccupation pour le positif et le constructif

    Croissance spirituelle

    • Connexion
    • Une action puissante avec un cœur ouvert
    • Joie de vivre
    • Esprit entrepreneurial
    • Santé et vigueur
    • Fondement solide

    Vous souhaitez réserver un de nos cours?

    Regardez notre offre de cours de yoga et réservez via les liens ci-dessous:

    Réservez un cours

    Regardez l’offre

    Prana Yoga Flow

    Vous trouverez une description complète des postures de base du Prana Yoga Flow dans le livre “Prana Yoga Flow – Activez votre force vitale, ouvrez votre cœur et vivez librement”, d’Alberto Paganini. (En néerlandais ou en anglais)
    Alberto Paganini a été l’un de mes tout premiers professeurs de yoga. Son site web (en néerlandais) se trouve ici.

    Photo des gateaux brownies végans

    Gâteau au chocolat

    Yoga kitchen – Simple, saine, et à base de plantes

    Gâteau brownie sans œufs ni produits laitiers

    Les haricots noirs sont la source secrète de protéines de cette recette. Si vous utilisez des haricots noirs secs, faites-les tremper pendant 24 heures, puis faites-les bouillir jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Mettez les haricots dans une casserole, couvrez-les d’eau et portez-les à ébullition. N’ajoutez pas de sel à l’eau de cuisson. Utilisez de préférence un autocuiseur, les haricots seront alors cuits en 25 minutes. Dans une casserole ordinaire, ils ont besoin de 45 à 60 minutes pour devenir tendres. Ajoutez de l’eau de temps en temps au fur et à mesure qu’elle s’évapore. Mais si vous êtes un peu plus paresseux, vous pouvez aussi utiliser des haricots noirs en conserve, qui sont mous et prêts à être consommés.

    Pourquoi sans œufs ?

    Qui a besoin d’œufs ? Les œufs et la poudre d’œuf sont utilisés en abondance dans la pâtisserie classique et industrielle. La production moderne d’œufs est nocive et cruelle pour les poules, même si les œufs sont censés être d’origine biologique. À moins de prendre soin de vos propres poules et de leur offrir une vieillesse digne une fois qu’elles ont cessé de pondre des œufs, il existe de nombreuses alternatives plus saines et moins chères :

    • Comme une simple banane.
    • Ou de la purée de pommes.
    • Ou encore une cuillère à soupe de graines de lin concassées que vous faites tremper 15 minutes dans deux cuillères à soupe d’eau.

    L’absence d’œufs dans cette recette signifie que vous pouvez lécher les restes de pâte de votre grattoir sans vous sentir coupable. Il n’y a pas de risque d’infection à la salmonelle, qui se produit parfois lorsque l’on mange des œufs crus.

    Avec ou sans gluten ?

    Vous pouvez également utiliser un type de farine sans gluten dans cette recette. Les farines sans gluten comme le millet, le sarrasin, le maïs ou encore le soja sont plus faciles à digérer pour la plupart d’entre nous. Mais vous pouvez aussi utiliser un mélange de cinq céréales ou de la farine d’épeautre complète pour une version sans gluten. De nombreux nutritionnistes d’aujourd’hui affirment qu’il vaut mieux éviter le blé moderne et industriel. En ce qui concerne les pesticides, je suis d’accord avec eux. Personnellement, je pense qu’il est préférable d’écouter les réactions de votre corps. Du bon blé ou de l’épeautre d’origine biologique (c’est-à-dire sans pesticides) est OK en soi. Car dans ces céréales avec du gluten, il y a aussi beaucoup de protéines végétales de bonne qualité.

    Ce dont vous avez besoin pour un petit gâteau (environ 350g):

    • Une grosse banane bien mûre. Plus c’est mûr, mieux c’est.
    • Environ 120g de haricots noirs bouillis et rincés (80g secs) ou en conserve. Les haricots Aduki sont également très bons
    • 3 cuillères à soupe d’huile végétale au goût neutre qui peut résister à la chaleur, par exemple de l’huile de tournesol à haute teneur en acide oléique
    • 1 cuillère à café de vanille moulue (optionnel)
    • 6 dattes mazafati ou medjoul molles
    • 4 cuillères à soupe rases de cacao pur non sucré
    • 2 cuillères à café de levure chimique
    • 40 à 45 g de farine (farine de sarrasin ou de millet pour la version sans gluten de ce brownie)
    • 1 pincée de sel de mer
    • 1/2 tasse (environ 40 g) de noix grossièrement hachées (d’autres noix feront l’affaire)
    • 1/2 tasse (environ 60 g) de gouttes de chocolat noir (facultatif)

    Il est toujours bon de faire tremper les noix dans de l’eau la veille. Les noix revivent, l’amertume disparaît et elles ont le goût d’être fraîchement cueillies sur l’arbre. Elles sont également beaucoup plus digestes. Jetez l’eau de trempage et rincez bien les noix.

    C’est fait en un tour de main:

    Préchauffez le four à 180°C/340°F.

    • Placez les haricots, l’huile, les dattes et la banane dans un robot culinaire et mélangez bien, d’abord lentement puis à vitesse plus élevée.
    • Ajouter la vanille, puis le cacao. Réduisez le tout en purée. Le résultat est un mélange brun foncé plutôt liquide, humide et brillant.
    • Mélangez les ingrédients secs : la farine, la levure chimique et la pincée de sel.
    • Dans le robot culinaire, mélangez progressivement les ingrédients secs au mélange humide jusqu’à ce que le mélange devienne un peu plus sec, mais toujours bien onctueux et humide.
    • A l’aide d’une cuillère, mettez le contenu de votre robot dans un saladier.
    • Ajouter ensuite les noix hachées et les gouttes de chocolat. Mélangez grossièrement.
    • Transférer ensuite le tout dans un moule à gâteau rectangulaire ou rond ou une plaque de cuisson recouverte de papier absorbant.

    Faites cuire au four pendant environ 25 à 30 minutes. Le brownie est plus savoureux lorsqu’il est encore légèrement humide à l’intérieur. (Un gâteau plus gros doit cuire un peu plus longtemps).
    Bon appétit ! Avec des ingrédients sains et respectueux comme ceux-ci, le gâteau au chocolat devient une nourriture saine et pleine d’amour pour toute la planète!.

    Les brownies végétaux / valeur nutritionnelle approximative par 100 g de produit:

    Énergie Glucides Sucres Graisses Graisses sat. Protéines Fibres Sel
    1098,40 kJ/262,35 kcal 34,12 g 14,56 g 13,55 g 2,60 g 7,21 g 7,44 0,09 g

    Lire plus sur la santé et l’alimentation végétale:

    Voici d’autres articles sur l’alimentation à base des plantes et la santé:

    Lire plus sur l’alimentation végétale

    En savoir plus sur le yoga et les cours de yoga à Schaerbeek:

    Regardez notre offre de cours de yoga:

    Notre offre complète de cours de yoga

    Image d'un dessert au tofu soyeux

    Délices de tofu soyeux

    Yoga kitchen – Simple, saine, à base de plantes et avec compassion

    Le tofu soyeux comme base pour les desserts végétaux

    Lorsque vous mangez sainement et à base de plantes, vous laissez de côté les produits laitiers d’origine animale.
    Parfois, cela peut sembler être une tâche ardue.

    C’est pourquoi il est bon de se prémunir contre la tentation des gigantesques et démesurés rayons laitiers des supermarchés, avec tous leurs desserts sucrés à base de crème et de lait suremballés.

    .
    Les laitages et desserts à base de plantes sont encore tristement peu présents dans le commerce. Dans le cadre de la stratégie visant à vous protéger, il est bon de préparer vous-même des versions supérieures maison que vous tenez à porte de main dans votre réfrigérateur. Des choses qui sont tout aussi savoureuses et plus saines et que vous pouvez déguster chaque jour avec modération. En les fabriquant vous-même, vous savez exactement ce qu’ils contiennent et vous économisez également de l’argent et une énorme montagne de déchets d’emballage.
    Voici un exemple de recette de base très flexible que vous pouvez décliner en différentes versions au niveau des saveurs.

    De quoi avez-vous besoin ?

    La base

    Pour la base de tofu soyeux, vous n’avez besoin que de 2 à 3 ingrédients :

    • 400 gr de tofu soyeux
    • 6 à 7 grandes dattes molles biologiques medjoul ou mazafati

    Et puis il y a les options suivantes pour rajouter à cette base :

    • Si vous êtes un athlète intensif ou si vous voulez que votre dessert soit un peu plus solide, alors ajoutez 20 grammes de protéines de pois.
    • Si vous voulez juste qu’il soit un peu plus ferme, sans apport supplémentaire de protéines, ajoutez une cuillère à café de fibres de psyllium.

    Les goûts

    Quant aux arômes, voici quatre versions différentes, chacune ayant sa propre saveur. Mais en fait, il n’est pas nécessaire de mettre un frein sur votre créativité.

    Pour une version chocolat:

    • 2 cuillères à soupe de cacao cru non sucré

    Pour une version spéculoos:

    • 1 à 2 cuillères à café d’épices de spéculoos
    • 1 cuillère à café supplémentaire de cannelle en poudre

    Pour une version noisette (ma préférée !):

    • 3 cuillères à soupe de beurre de noisettes non sucrée bio

    Pour une version fruitée:

    • 30 g de fruits tels que des mangues (fraîches ou séchées réhydratées) ou des fruits rouges
    • quelques fruits supplémentaires pour décorer

    La décoration

    Pour garnir, vous pouvez décorer les desserts avec toutes sortes de choses savoureuses et saines, comme par exemple :

    • des noix ou noix de pécan
    • des fèves de cacao cru grossièrement hachées
    • la cannelle en poudre
    • un peu de poudre de cacao
    • de la noix de coco rapée
    • des morceaux de fruits

    Comment procéder ?

    C’est vraiment très facile.

    • Enlevez les noyaux des dattes et coupez-les en morceaux.
    • Dans un robot ménager, mettez le tofu soyeux, les dattes, les ingrédients aromatiques et éventuellement la protéine de pois ou le psyllium. Puis broyez le tout jusqu’à obtenir une texture crémeuse uniforme et assez ferme.
    • Divisez le résultat sur 4 bols.
    • Décorez avec les éléments de votre choix.
    • Mettez les desserts au réfrigérateur pendant quelques heures pour lasser se raffermir encore.

    Bon appétit !

    Ce dessert a été délibérément gardé modérément sucré. Nous mangeons trop de sucre de toute façon.
    Vous trouvez que ce n’est pas assez sucré ? Ajoutez dans ce cas 2 dattes supplémentaires, ou une cuillère à soupe d’agave ou de sirop d’érable.

    Comment le tofu soyeux est-il fabriqué ?

    Le tofu soyeux, comme le tofu plus ferme, est fabriqué à partir de graines de soja. Sa texture est un peu comme un fromage blanc ferme. Le tofu soyeux est généralement vendu en cartons de 400 grammes.
    Le tofu soyeux est composé d’une grande partie d’eau et de graines de soja (environ 20% – peut varier quelque peu d’un fabricant à l’autre) et contient environ 5,3 g de protéines de haute qualité pour 100 g de produit.
    Il contient également des lipides et des glucides en proportions à peu près égales (environ 2 g chacun). Le tofu soyeux ne contient pratiquement ni sucres, ni sel.
    Il convient parfaitement à la préparation de desserts à la texture crémeuse.

    Le tofu soyeux est-il une bonne source de calcium ?

    Le tofu peut également être très riche en calcium. C’est possible… mais pas par définition. Tout dépend de la façon dont les protéines de soja sont caillées. Pour faire cailler les protéines, on utilise un simple sel, qui n’affecte pas le goût. Ce sel est vendu aussi dans le commerce sous le nom de Nigari. Il se compose de :

    • soit hlorure de calcium
    • soit chlorure de magnésium

    Dans le premier cas, le produit final (le tofu soyeux) sera riche en calcium, dans l’autre cas, plutôt riche en magnésium.

    Le tofu soyeux / valeur nutritionnelle par 100 g de produit:

    Énergie Glucides Sucres Graisses Graisses sat. Protéines Fibres Sel
    202 kJ/48 kcal 1,8 g <0,5 g 2,1 g 0,5 g 5,3 g <0,01 g

    Lire plus sur la santé et l’alimentation végétale:

    Voici d’autres articles sur l’alimentation à base des plantes et la santé:

    Lire plus sur l’alimentation végétale

    En savoir plus sur le yoga et les cours de yoga à Schaerbeek:

    Regardez notre offre de cours de yoga:

    Notre offre complète de cours de yoga

    Photo d'aquakéfir

    Soutenez votre flore intestinale

    Yoga Kitchen – Simplicité, santé et 100 % végétale.

    En parlant d’ “influenceurs” … : vos bactéries intestinales sont certainement les plus grands influenceurs de votre santé.
    L’aquakéir est une boisson au goût acidulé. Nos bactéries intestinales en raffolent. La boisson est obtenue en faisant fermenter du sucre dans de l’eau avec des fruits secs, des tranches de citron et, surtout, des cultures de kéfir d’eau.
    Ces cultures sont en fait des micro-organismes, une symbiose entre des levures et des bactéries bénignes, dont le corps ressemble à de petites boules irrégulières, blanches et semi-transparentes, un peu comme de petites têtes de chou-fleur.
    Voici la recette de l’aquakéfir fait maison :

    Les ingrédients

    Pour 1 litre de kéfir d’eau :

    • 1 litre d’eau
    • 70 gr de sucre de canne clair ou foncé (évitez le sucre blanc raffiné, un sucre complet est préférable, il contient encore beaucoup de minéraux)
    • 70 gr de cultures aquakéfir
    • Un peu de fruits secs de votre choix, tels que des abricots, des figues, des sultanines ou des pruneaux …
    • Quelques tranches de citron bio, coupées en morceaux
    • Une bouteille vide d’un litre avec un couvercle à vis ou un bocal de conserve suffisamment grand

    Si vous utilisez des bouteilles récupérées de 750 ml, comme les bouteilles de jus de fruits biologiques du commerce, la quantité d’eau sera de 750 ml et la quantité correspondante de sucre et de cultures de 50 g chacune.
    Choisissez des fruits secs de qualité biologique, et en tout cas non sulfurés. Idem pour le citron frais.

    Préparation

    Première étape : la fermentation.
    Ajoutez le sucre à l’eau, fermez la bouteille, secouez pour dissoudre complètement le sucre.
    Pesez ensuite la quantité appropriée de cultures et ajoutez-les au contenu du flacon. Ajoutez ensuite les fruits secs coupés en morceaux et le citron. Pressez légèrement le citron pour en libérer le jus.
    Mettez le couvercle sur la bouteille, mais ne le vissez pas. Le processus de fermentation s’accompagne de la formation de bulles de CO2 qui doivent pouvoir s’échapper, sinon la bouteille risque d’exploser en raison de la pression accumulée.
    Laissez la bouteille à température ambiante pendant 24 à 48 heures.
    Après quelques heures, le processus de fermentation va battre son plein. Des bulles se forment et flottent à la surface, la teneur en sucre diminue (c’est le “carburant” des cultures) et les micro-organismes se développent.
    Si vous “récoltez” la boisson après 24 heures, elle aura des propriétés légèrement laxatives.
    Récoltez après 48 heures pour un résultat optimal.
    Séparer la boisson des cultures et des résidus de fruits à l’aide d’un tamis.
    Votre kéfir d’eau est prêt à être utilisé.

    Deuxième phase : ajouter du goût avec des fruits frais (facultatif).
    Vous souhaitez un goût plus fruité ?
    Coupez des fruits frais de votre choix et ajoutez-les à votre bouteille d’aquakefir finie. Laissez la bouteille à température ambiante pendant encore 24 heures, puis filtrez à travers un tamis pour séparer les résidus de fruits.
    Soyez créatif dans votre choix de fruits. Les cerises, les fraises, les agrumes ou les prunes fraîches ou les prunes umeboshi donnent d’excellents résultats.
    L’aquakefir se conserve une dizaine de jours au réfrigérateur.

    Où obtenir les cultures ?

    J’échange souvent les fleurs de kéfir avec d’autres fermenteurs. Vous pouvez également acheter des cultures déshydratées pour démarrer sous forme de poudre dans les magasins bio. Dans ce cas, suivez les instructions figurant sur les sachets.

    Maintien des cultures

    Important: Ces belles créatures sont, paraît-il, allergiques aux métaux. Utilisez donc des ustensiles en plastique, bois, verre ou céramique pour les manipuler ou les filtrer.
    Utilisez un tamis en nylon à mailles fines. Utiliser un tamis ou des cuillères en métal est à déconseiller.
    Vous pouvez répéter le cycle de fermentation aussi souvent et aussi longtemps que vous le souhaitez. Vous pouvez distribuer les cultures excédentaires à d’autres personnes qui recherchent des cultures ou simplement les composter ou jeter.
    Et si vous en avez un peu marre et avez besoin d’une pause, vous pouvez conserver les cultures dans un bocal d’eau au réfrigérateur avec une pincée de sucre comme ration de survie. De cette façon, les cultures restent en bon état dans le réfrigérateur pendant trois semaines. Après trois semaines, jetez l’eau, rincez les cultures sous l’eau courante et conservez-les de la même manière pendant trois autres semaines.
    Rincez toujours vos ustensiles et cultures sous l’eau courante après chaque utilisation. Évitez les produits de nettoyage ou de vaisselle agressifs.

    De la vitamine B12 ?

    Certaines sources affirment que cette boisson contient de la vitamine B12. Cela semble tout à fait possible, car il existe d’autres micro-organismes capables de produire de la vitamine B12. Cependant, je n’ai pas encore vu de confirmation scientifique pour le kéfir d’eau. Il est donc préférable de ne pas tenir compte de ce soupçon pour votre approvisionnement en B12.
    Si vous êtes végétalien, ou si vous avez plus de 55 ans, il est conseillé de prendre quand même un complément de vitamine B12.Car la capacité d’absorption de l’organisme diminue avec l’âge. Avec la prise régulière d’un complément, vous êtes assuré d’un apport régulier, fiable et suffisamment élevé.

    Flore intestinale

    Si vos bactéries intestinales sont florissantes, vous rayonnez de santé. Ils ont donc besoin de tout le soutien qu’ils peuvent obtenir.
    Une alimentation saine, variée et riche en fibres est essentielle. En outre, vous pouvez renforcer de temps en temps la diversité de votre flore intestinale grâce aux probiotiques. Il s’agit de substances qui fournissent des bactéries et toutes sortes de substances favorables supplémentaires.

    En modération

    Les aliments fermentés tels que la choucroute, le kimchee, le kombucha et cet aquakéfir, ne sont pas un aliment standard. Ajoutez-les comme un supplément savoureux et sain pour votre flore intestinale à une alimentation autrement équilibrée.
    Les aliments fermentés tels que les yaourts et les légumes fermentés exercent leur effet bénéfique à condition qu’ils soient encore “vivants”. Cela signifie qu’ils ne doivent pas être pasteurisés ou stérilisés.
    Utilisez les produits fermentés avec modération.

    Photo montrant la posture du poisson

    Ouvrez votre cœur avec la posture du Poisson

    La posture du Poisson

    Notre posture pour le mois de mai est la posture du poisson, ou Matsyasana.
    Excellente juste après la posture de la chandelle et/ou la posture de la charrue.
    Car elle aide à rééquilibrer le cou.

    Voyez comment cette posture nous soutient à plusieurs niveaux différents :

    Physique

    • Approfondissement de la respiration
    • Plus d’espace et libération des tensions autour du cœur.
    • Renforcement du haut du dos.
    • Stimulation des glandes de la thyroïde et du thymus.
    • Étirement profond des muscles du cou et de la mâchoire ainsi que de la gorge.

    Energétique

    • Elle améliore le flux d’énergie entre le plexus solaire, le chakra de la gorge et le chakra du cœur.
    • Étirement du méridien Ren Mai et de la vessie sur le tronc.
    • Étirement des méridiens de l’Estomac et du Foie dans les jambes (lorsqu’il est effectué avec les jambes en posture de tailleur ou de lotus).

    Emotionnel

    • Cultivation de la joie et de l’espoir.
    • Aide contre la dépression et la réticence craintive.

    Mentale

    • Aide à faire naître et à conserver une attitude positive, optimiste et inspirante face à la vie.

    Spirituel

    • S’abandonner à la vie avec une attitude ouverte et confiante.
    • Courage
    • Espoir
    • Amour de la liberté
    • Amour désintéressé
    • Compassion
    • Bienveillance
    • Pureté
    • Aide à développer la conscience du chakra du cœur.
    Prana Yoga Flow et Prana Yoga le lundi, mardi et mercredi.

    Vous souhaitez réserver un de nos cours?

    Regardez notre offre et réservez via les liens ci-dessous:

    Réservez un cours

    Regardez l’offre