Posture de l'arbre à l'extérieur

Cours collectifs et pratique quotidienne

Vous pouvez assister à autant de cours collectifs que vous le souhaitez. Il y a deux faits que vous ne pouvez pas ignorer:.

  • Les postures de yoga étaient à l’origine destinées à préparer la méditation (quotidienne).
  • Le yoga était à l’origine conçu comme une discipline individuelle et quotidienne.

Cours de groupe ou pas de cours de groupe

Même si j’aime beaucoup donner des cours collectifs, la finalité d’un cours collectif est qu’il s’annule à un moment donné. C’est ce qui se produit lorsque vous parvenez à établir la discipline d’un moment de yoga chez vous, seul.e, et que vous en faites un rituel quotidien.

Ce n’est qu’ensuite qu’il est judicieux de suivre des cours collectifs.

Mais j’ai aussi commencé ma découverte du yoga en suivant des cours collectifs dans mon ancien environnement de travail. Dans un cours collectif, vous apprenez une bonne base. Chaque professeur de yoga vous transmet des connaissances précieuses. La pratique de groupe dispose également d’une énergie et d’une atmosphère uniques et spéciales que beaucoup de gens aiment. Surtout les personnes qui ont besoin de ressentir la proximité des autres.

Les cours collectifs sont également une simplification, en quelque sorte. Parce que chaque corps, chaque âme, chaque esprit, chaque être humain individuel est différent. Un cours collectif ne peut pas répondre à tous les besoins individuels du moment. Même si les instructeurs de yoga font de leur mieux, cela reste un cours de “juste milieu”.

Ceux qui pratiquent le yoga seuls à la maison peuvent en faire un événement très individuel, suivi d’une pratique quotidienne de la méditation, également sur mesure.

Le yoga du matin

Pour ma part, je pratique le yoga pendant 20-30 minutes maximum le matin, avant de méditer pendant 20-30 minutes. Ce yoga matinal change complètement l’énergie de ma journée. Il m’aide également à me débarrasser des raideurs matinales. Ensuite, je peux méditer tranquillement et faire l’expérience de mon corps de manière agréable. Ou plutôt, je ne sens presque pas mon corps du tout. Je peux donc d’autant mieux méditer sur le plan mental.

Certains exercices, comme l’équilibre sur une jambe, je les réussis bien meilleurs le matin que le soir. J’ai des pieds de forme atypique qui offrent peu de soutien, ce qui fait de ces postures un défi considérable. Le soir, lorsque j’ai déjà subi l’épreuve d’une journée très active, je suis beaucoup plus patraque que le matin. Ces instabilités se produisent ainsi beaucoup plus pendant les cours collectifs du soir. Alors je ne suis plus du tout “le professeur de yoga qui démontre la posture à la perfection”. Et c’est bien.

Niveau 1

Vous faites du yoga pour vous-même, avec vous-même. Avec le corps que vous avez. Et ce corps est différent chaque jour, il change avec le temps, car rien n’est permanent. Le yoga est donc un exercice de changement. Et en acceptant l’imperfection. Le pied atypique. L’instabilité. Une épaule plus basse que l’autre. La colonne vertébrale un peu tordue. Il ne s’agit pas de l’alignement parfait, de la pose parfaitement tenue ou du résultat esthétique.

La pratique physique du yoga est une méditation de premier niveau. Cela signifie passer par une expérience physique et énergétique qui vous fait prendre conscience. C’est prendre conscience de son corps physique et de son énergie vitale.